Actualités

Quel est le meilleur investissement ? Ou celui à éviter…?

13 novembre 2020

Que vous ayez de grosses ou de petites économies à placer, globalement l’enjeu pour chacun de nous est le rendement. Mais vous vous posez encore la question d’investir dans l’immobilier ou de procéder à des investissements socialement responsables…

Pourquoi épargnez-vous sur vos livrets réglementés (livret A, Livret bleu, LDDS, …) ?

Certainement pas pour le taux d’intérêt de 0,5% en 2020 qui ne vous rapporte pas un centime s’il est corrigé de l’inflation (0,50% en 2020 et prévision de 0,60% en 2021). Est-ce peut-être pour la garantie de sécurité de votre investissement ? En effet, l’article L.312-4-1 du Code monétaire et financier vous assure de récupérer jusqu’à 100 000 euros en cas de faillite de votre établissement bancaire.

Et côté assurance-vie, pourquoi êtes-vous investi en fonds euro ?

Peut-être pour un rendement légèrement supérieur à l’inflation ? (En moyenne +0,5% brut en 2019 corrigé de l’inflation). C’est probablement la garantie à 100% de votre capital investi qui vous attire. Cependant, aujourd’hui difficile d’investir à 100% en fonds euro car les assureurs n’autorisent que très rarement d’investir en totalité en fonds euros, il faut une part d’investissement en UC (Unités de Comptes). Si vos projets l’autorisent, il est peut-être judicieux d’investir en UC afin de capter un rendement bien supérieur au fonds euros. Mais attention, pas de martingale ici, un rendement élevé est synonyme de risque supérieur. Donc il est surtout fondamental de rester dans les limites de risque acceptables selon votre profil d’investisseur (Prudent, Equilibré, Offensif). Le risque devra également être mis au regard de l’horizon de temps disponible pour chaque investissement ; un investissement retraite n’a pas le même impact pour un jeune actif de trente ans et pour un pré-retraité de soixante ans. En effet, l’amortissement du risque est plus aisé sur un horizon de placement supérieur à trente ans que pour un horizon de placement à cinq ans.

Pourquoi n’êtes-vous pas investi en fonds labellisés ISR?

Les Investissements Socialement Responsables répondent aux critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance). Ce sont des fonds qui sont investis dans les entreprises vertueuses sur différents critères, que sont par exemple:
– pour le pilier Environnemental: les émissions de CO2, la consommation d’électricité, le recyclage des déchets;
– pour le pilier Social: la qualité du dialogue social, la parité hommes-femmes, l’emploi des personnes handicapées, la formation des salariés;
– pour le pilier Gouvernance: la transparence de la rémunération des dirigeants, la lutte contre la corruption, la féminisation des conseils d’administration.
Ces critères donnent du sens à votre investissement. Oui, mais sont-ils aussi performants que des fonds « classiques ». Tout à fait, les performances sont similaires voire meilleures pour certains d’entre eux (voir graphique ci-dessous).

Performances comparées de l’indice Euro Stoxx 50 et Euro Stoxx ESG Leaders 50

Performances comparées de l’indice Euro Stoxx 50 et Euro Stoxx ESG Leaders 50

Et l’investissement immobilier ?

Haussmann disait : « quand le bâtiment va, tout va ». Donc dans le climat actuel, l’immobilier serait-il un mauvais investissement ? Pas si sûr car selon une étude de Robert Barro en 1986, il apparaît que le prix de l’immobilier peut-être totalement corrélé au niveau d’endettement d’un Etat (étude menée sur le niveau de la dette publique US et le prix de l’immobilier à Manhattan). Dans le contexte économique actuel, l’immobilier apparaîtra donc comme une valeur refuge. Mais l’immobilier peut être investi par de nombreux moyens. Immobilier physique avec le locatif classique, le locatif d’entreprise, le locatif de tourisme, … ou la pierre-papier. Pas de solution idéale, il faut se retrouver dans le mode de fonctionnement de chacun de ses moyens de détention de l’immobilier. Les rendements sont actuellement de 3,8% pour l’investissement immobilier classique et de l’ordre de 4,5 à 5% net pour les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier).

A ce jour, pourquoi n’avez-vous pas investi ?

La peur de prendre une décision peut-être ? Vous avez raison d’être prudent dans le contexte actuel. L’avenir est incertain. Toutefois, à conserver vos liquidités sur des livrets, la certitude que vous vous assurez est de voir votre pouvoir d’achat diminuer d’année en année si les taux directeurs restent si bas (i.e en territoire négatif !). Et les indicateurs n’annoncent pas d’augmentation notoire avant plusieurs mois voire plusieurs années. La complexité de l’économie et la diversité des solutions d’investissement obligent à être bien conseillé afin de réaliser les bons choix. Les choix d’investissement qui correspondent à vos projets de vie (financer les études de mes enfants, acheter ma résidence principale, préparer ma retraite, anticiper la transmission de mon patrimoine, …).

Conclusion sur l’investissement :

– Ne restez pas indécis,
– Précisez vos projets et leurs horizons de réalisation,
– Définissez les enveloppes à allouer selon leurs horizons,
– Investissez sur des supports en cohérence avec les horizons de placements définis,
– Diversifiez au maximum afin de réduire les risques,
– Arbitrez si besoin car un investissement doit pouvoir s’adapter aux aléas de votre vie et non à vous de vous adapter à vos placements.

Ici réside tout l’intérêt de définir une stratégie patrimoniale cohérente et performante avec votre Conseil en Gestion de Patrimoine. LWA vous accompagne à chaque étape, de la réflexion à la mise en place.

libero felis at dolor tristique efficitur. felis porta. elit.