Actualités

Comment investir en immobilier ? Quelles sont les questions à se poser ?

28 avril 2021

Ici, nous nous attacherons à vous donner un aperçu de notre méthode de travail en partant de l’exemple d’un investissement en immobilier.

Alors comment investir en immobilier ? Quelles sont les questions à se poser ?

En société ? En direct ? A l’impôt sur le revenu ? A l’impôt sur les sociétés ? Pour transmettre à mes enfants ? Pour recevoir des revenus complémentaires à la retraite ? Pour me constituer un capital ? … 

Bien souvent, nous demandons des conseils auprès de nos proches sur la meilleure façon d’investir. Est-ce vraiment une bonne idée ?

« Ne prends pas l’IS car la fiscalité, lorsque tu vendras le bien, sera terrible ! Ne prends pas l’IS car tu vas payer de l’IS sur les loyers et encore de l’IR sur les dividendes distribués ! Ne prends pas l’IS car à la fin tu récupèreras à peine la moitié du prix de vente du bien ! Ne prends pas l’IR car la fiscalité des loyers est insoutenable ! Ne prends pas l’IR car sinon tu ne pourras pas amortir le bien ! Ne prends pas l’IR sinon tu ne pourras pas déduire les frais d’acquisition ! »

[NDLR: où IR = Impôt sur le Revenu et IS = Impôts sur les sociétés]

Investissements immobiliers_questions_STOP

Le rôle du cabinet LW & Associés n’est pas de vous dire quoi faire. La prise de décision vous revient. Néanmoins, notre objectif est de vous aider à comprendre les tenants et les aboutissants de cet investissement. Vous saurez pourquoi vous avez opté pour tel type de détention, pour telle durée et pour telle fiscalité. La meilleure solution et la seule retenue au sein du cabinet LW & Associés, est la méthode des comparaisons.

Tout d’abord, il est nécessaire de confronter deux éléments comparables sur une même période : pendant le remboursement ; au terme de l’emprunt ; lors de la cession de l’immeuble ou encore lors de la liquidation de la société.

 

Un aperçu de notre démarche ?

Prenons un exemple avec des éléments de comparaison simplifiés:

Résultats selon l’option choisie:

 

Ce constat chiffré est-il suffisant ?

Dans un sens oui, si nous considérons uniquement le volet budgétaire de ce projet.

Dans un autre, non, car les objectifs des uns ne sont pas nécessairement les objectifs des autres. Il y a autant de facettes sur l’appréciation de ce tableau que de profils clients.

A ce constat chiffré, il faut mêler :

Le cabinet LW & Associé saura vous orienter, vous aider et vous conseiller dans ces différentes phases de réflexion.

porta. dapibus ante. consequat. sit ut